Tenir un journal intime
Découverte & Nouveauté

J’ai décidé de tenir un journal intime

Parce qu’il est important de se souvenir des belles choses, d’apprendre à se connaître et avant tout d’avoir son jardin secret, j’ai commencé depuis plusieurs années maintenant à tenir un journal intime. Ça me permet aussi de développer ma créativité et d’entretenir mon écriture.

Comment tenir un journal intime

Pour commencer, il faut choisir un support. Personnellement je préfère sur papier mais certaines personnes font sur ordinateur. Avec un ordinateur on peut facilement faire un journal parfait. Sur papier, c’est plus compliqué car on fait des ratures mais je préfère car c’est plus naturel. Je m’amuse à le compléter avec des photos, des dessins, des billets d’entrée de concerts… des souvenirs qui complètent mes textes.

J’utilise à chaque fois un journal simple, pas cher que je customise à ma façon. J’essaie d’être créative même si je ne suis pas une grande dessinatrice ! Je ne fais jamais de grande oeuvre d’art car 95% de mon journal est composé de texte. J’ai deux journaux. Un pour les choses qui font partie de la vie de tous les jours et un second pour les choses qui me tiennent plus à coeur.

Le journal de gratitude :

Tenir un journal intime c’est pouvoir parler à l’intérieur des choses dont o est reconnaissant, des personnes, des animaux, des choses qui nous font du bien et qui nous apporte du positif.

Le carnet de voyage :

Parlez de vos visites, vos voyages, comment ils se sont déroulés, ce que vous avez fait. Parlez des rencontres et des choses qui vous ont fait grandir, des expériences que vous avez eu.

Le journal d’idées ou parental :

Écrivez tous vos souvenirs mémorables, les choses spéciales, les anecdotes qui ont marqué votre vie. Parlez des idées qui traversent votre esprit, des projets ou objectifs que vous vous fixez.

Le journal de transition :

Dans ce journal on aborde souvent le sujet des grands changements. Lorsqu’on passe un nouveau cap, qu’on essaie une nouvelle expérience. Libérez-vous de votre ressenti, faite le point sur votre vie, sur ce que vous aimez, sur vos attentes.

Tenir un journal intime carnet

À quel moment tenir un journal intime

Mon idée lorsque j’ai commencé à tenir un journal intime était d’écrire un petit mot tous les jours. Mais je me suis vite rendue compte que je ne m’y tenais pas et que je suis aussi bien capable de ne rien écrire pendant 1 ou 2 semaines et ensuite d’écrire 5 pages d’un coup. Alors libre à chacun mais l’idée est de ne pas se forcer mais plutôt d’écrire lorsqu’on en ressent le besoin pour libérer son esprit.

Mon journal est souvent à côté de mon lit car c’est souvent le soir avant de dormir que je ressens le besoin d’écrire. En fin de journée je trouve qu’il est plus facile d’écrire pour relâcher la pression ou au contraire parler des choses positives qui se sont passées. C’est plus facile de l’avoir à côté du lit car parfois lorsque je me couche et que j’ai envie d’écrire, si mon journal n’est pas à côté, j’ai clairement la flemme de me relever. C’est dommage de laisser passer ses idées à ce moment là.

Moral à zéro ? Le journal est mon meilleur allié. Bonne nouvelle ? J’écris aussi !

Ça me relaxe énormément, moi qui suis très active ! Très honnêtement, mon journal n’est pas parfait. J’ai l’habitude d’écrire bien, sans faire de fautes. Mon journal étant mon défouloir, je prête beaucoup moins attention aux fautes et à la syntaxe.

Prenez un crayon, pensez et laissez-vous porter. Parfois je me sers de citation. D’autres fois, je n’ai besoin de rien pour écrire plusieurs pages. Simplement de mon expérience, de mes moments de joies ou difficiles. Je complète avec des photos et des souvenirs. Vous serez surpris de la rapidité à remplir votre journal !

Parfois, lisez vos anciens journaux pour tirer des leçons de ce que vous avez vécu dans votre vie. Quel objectif avez-vous réalisé ? Quel rêve ? Quels sont les obstacles que vous avez rencontrés ? Comment vous sentez-vous ?

Tenir un journal intime c’est aussi le garder dans un endroit caché. Il est à vous et uniquement à vous. Changez souvent de cachette si nécessaire. Écrivez un mot sur la première page pour découragez celui qui voudra lire comme par exemple : “Avant d’ouvrir ce journal et de le lire, pensez d’abord à ce que cela vous ferais si quelqu’un entrait dans votre vie sans que vous ne l’ayez choisi, pour découvrir tous vos secrets, et vous trahir.”

Commentaires fermés sur J’ai décidé de tenir un journal intime